PARPSYCHED

Développement des partenariats entre la psychiatrie infanto-juvénile et l’Education nationale en direction des enfants de 3 à 8 ans présentant des problématiques de santé mentale/souffrance psychique participant de leurs difficultés à l’école


| Qui sommes-nous ? | Recherches & formations | Actualités | Espace membres |


PARPSYCHED est un projet construit dans le cadre d’un partenariat avec des sociologues du CERMES 3 et du CERLIS, et le laboratoire ECEVE (INSERM). Il est financé par la Direction Générale de l’Offre de Soins (DGOS) dans le cadre du Programme de recherche sur la Performance du Système de Soins (PREPS) de 2018, et bénéficie du soutien et de la collaboration de la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire (DGESCO).

Il s’agit d’une recherche interventionnelle qui vise à accompagner, évaluer et analyser la mise en place de partenariats favorisant la co-élaboration d’interventions pluri-professionnelles à l’interface du secteur de psychiatrie infanto-juvénile (IJ) et des écoles primaires (maternelles et élémentaires). Leur développement, dans une perspective d’inclusion scolaire (répondre à la diversité des besoins d’apprentissage des élèves), constitue aujourd’hui un enjeu majeur de santé publique. Il s’agit de faciliter l’accès à la prévention et aux soins des populations qui en sont distantes, et de favoriser une reconfiguration de l’offre, des attentes et des besoins de soins pédopsychiatriques de proximité. Intervenir le plus tôt possible en direction des enfants afin d’éviter la cristallisation des problématiques d’ordre psychique et leur glissement vers des formes voire des troubles plus graves est un constat partagé par tous les acteurs du champ de l’enfance et un objectif qui reste en grande partie à atteindre.

Cette recherche se propose de relever ce défi à partir d’une démarche originale, combinant :
- dans une première phase, une approche exploratoire et collaborative de type bottom-up pour co-construire, des interventions pluri-professionnelles dans le cadre de partenariats locaux réunissant les écoles, les secteurs de psychiatrie infanto-juvénile et les Conseils locaux en santé mentale (CLSM) en association avec les représentants des familles et des usagers de la pédopsychiatrie, afin d’améliorer l’identification, l’évaluation, l’accompagnement et l’orientation vers les soins des enfants âgés entre 3 et 8 ans, scolarisés de la Petite section maternelle (PSM) jusqu’au CE1.
- dans une seconde phase, leur expérimentation et leur  évaluation à partir d’une approche mixte, qualitative et quantitative, pour en mesurer les effets et l’impact pour les bénéficiaires (les enfants et leurs parents), les professionnels mobilisés (de l’Education nationale et du secteur de psychiatrie infanto-juvénile), leurs institutions, et les différents partenaires locaux.
Une phase préparatoire s’est achevée en septembre 2019*. Elle a permis d’engager, dans la suite d’un comité de pilotage élargi, organisé le 4 octobre 2019 à Paris avec les différents partenaires mobilisés autour de ce projet, la première phase de co-construction des partenariats. Celle-ci est déployée sur une douzaine de sites (écoles publiques) en France métropolitaine et outre-mer, répartis dans six départements français présentant des caractéristiques socio-économiques et démographiques contrastées, à des fins comparatives. Certains sites sont urbains ou rurbains, d’autres ruraux. La plupart sont marqués par le développement de la précarisation des conditions de vie des populations et la diversification des processus de vulnérabilisation (cf. le tableau ci-dessous) et inscrits dans des réseaux d’éducation prioritaires (REP ou REP+). Le choix de ces territoires est en grande partie lié aux services de psychiatrie infanto-juvénile membres du GCS/CCOMS qui se sont portés volontaires pour s’engager dans cette démarche. Le choix des écoles s’est fait en concertation avec les responsables institutionnels (IEN, directeur d’établissement) de l’Education nationale.


Territoires

Secteurs de psychiatrie infanto-juvénile

Etablissements scolaires

Ecoles

Manche (40)

CMP de Carentan, Fondation Saint-Sauveur

Groupe scolaire du Manoir, Sainte Mère Eglise, REP

1 polyvalente

Essonne (91)

CMP de Grigny, EPSM Barthélémy Durand

Groupe scolaire du Bêlier, quartier de la Grande Borne, Grigny, REP +

1 maternelle,
2 élémentaires

Seine-Saint-Denis (93)

CMP de Pierrefitte, CHG Delafontaine

Groupe scolaire Eugène Varlin, quartier des Poètes, Pierrefitte, REP

1 maternelle,
1 élémentaire

Paris (75)

CMP du 14e arr., CH Sainte-Anne

Groupe scolaire Maurice d’Ocagne, REP

1 maternelle,
1 élémentaire

Pas-de-Calais (62)

CMP de Béthune, EPSM Val de Lys

Ecole Les Deux Rivières, Vieille Chapelle, Non REP
Ecole Saint-Exupéry, La Couture, Non REP

1 polyvalente

1 primaire

Guadeloupe

CMP des Abymes, EPSM de Guadeloupe

Groupe scolaire Dothémare, Les Abymes, REP

1 maternelle,

  1. Elémentaires

La méthodologie retenue pour accompagner la mise en place des partenariats locaux repose sur la constitution de deux instances conçues comme les principaux outils opératoires pour impulser une dynamique d’échange, de rencontre, de travail et de réflexion entre les différents partenaires (écoles, secteurs de psychiatrie infanto-juvénile, PMI, représentants des parents…) d’un territoire afin de croiser les regards et les approches (sociales, pédagogiques, éducatives, sanitaires), à savoir :
1/ les focus group (FG) réunissant les acteurs dits de proximité ou de terrain les plus en lien avec les enfants, dans l’objectif de : dresser un état des lieux concernant les enfants de 3-8 ans confrontés à des difficultés d’ordre psychique et/ou dont les situations inquiètent, interrogent ou mettent en difficulté les professionnels/les parents) ; co-construire des modalités d’interventions pluri-professionnelles ; et discuter des enjeux de l’évaluation de ces pratiques dans un souci d’une plus grande intégration d’outils d’évaluation pertinents pour faire évoluer les pratiques et tenant compte des conditions réelles d’exercice, afin d’étayer l’intérêt du rapprochement entre le secteur et les écoles primaires dans une perspective de santé publique.
2/ un comité de pilotage local (CP) associant les responsables hiérarchiques des différentes institutions parties prenantes du projet, afin de soutenir la dynamique de travail engagée dans les focus groups,et de contribuer à la formalisation du partenariat local au travers de l’établissement d’une convention multipartite.
Cette démarche actuellement en cours se poursuivra jusqu’à la fin de l’année 2020. Elle sera suivie de la seconde phase d’expérimentation et d’évaluation des dispositifs d’interventions pluri-professionnelles, dont le déroulement est prévu sur l’année scolaire 2020-2021.

*Cette phase préliminaire a permis de réaliser plus d’une quinzaine d’entretiens auprès d’experts et une revue de littérature, pour préciser les objectifs en terme de santé publique de ce type d’intervention dite précoce et les enjeux épistémologiques et méthodologiques de leur évaluation, et de rencontrer les acteurs de terrain volontaires pour s’engager dans la démarche.

Téléchargez la plaquette de présentation de PARPSYCHED ici.


| Retour à Recherches, actions, formations | Retour à l'accueil |